MES DEUX PREMIÈRES SEMAINES À SYDNEY

Ma surprenante recherche de logement

02 Septembre 2015, 6h50 du matin: Me voilà enfin à l’aéroport de Sydney. Le voyage fut long (27 heures de vol dont une escale à Hong Kong). Je suis extrêmement fatiguée mais il ne faut pas que j’aille dormir sinon je vais avoir du mal à me remettre du décalage horaire. En plus, il pleut et il y a du vent. Je suis dégoûtée du temps qu’il fait. Je pensais qu’il faisait toujours beau en Australie… J’en ai la preuve du contraire!

 

Un français que j’ai rencontré grâce aux groupes Facebook est venu me chercher à l’aéroport et m’a accompagné jusqu’au centre ville. J’apprécie déjà la solidarité entre voyageurs. Pour la première semaine, j’ai réservé un lit dans une auberge de jeunesse. Les prix sont corrects, et ça me permettra de savoir si le quartier me plait.

 

J’ai économisé assez d’argent pour me permettre de vivre deux mois sans travailler. La semaine prochaine je commencerai les cours d’anglais dans une école qui s’appelle Ability English School. J’ai hâte! J’ai pris qu’un mois de cours car mon niveau est plutôt bon (17/20 au bac et 18/20 au BTS, ça devrait le faire!) Mais je pense que j’ai besoin d’une remise à niveau. En tout cas, j’ai hâte de commencer. En plus, cela me permettra de rencontrer des gens du monde entier et de commencer à me créer un petit cercle d’amis.

 

La première semaine fut compliquée pour moi. Je ne me sentais pas à ma place dans cette grande ville remplie de monde et de buildings. Le temps n’était pas au rendez-vous, j’ai attrapé froid et je suis tombée malade. Mon corps était déjà faible car fatigué du long voyage et du décalage horaire. Heureusement que j’avais souscris à une assurance santé avant de partir car le coût d’une consultation chez le médecin est élevé. En fait, tous les prix sont élevés ici. Mes économies risquent de partir plus vite que prévu. Heureusement que je fume pas et ne bois pas d’alcool.

La deuxième semaine fut consacrée à la recherche d’un appartement en collocation. J’aimerais soit vivre dans le CBD (centre ville) soit à Bondi Junction (un parfait compromis entre la ville et la plage).

J’ai donc commencé mes recherches sur les groupes facebook ainsi que sur gumtree.com.au, un ‘ Leboncoin ‘ version australienne.

 

Honnêtement, un jour, j’ai failli tout abandonné.

 

Lundi matin, 9h, en route pour ma première visite d’appartement. Je dois en visiter 4 aujourd’hui, j’espère que j’aurais le coup de coeur pour l’un d’entres eux. Le premier bien était une maison située à Glebe. En m’y rendant à pieds depuis le centre ville, je réalise que c’est beaucoup trop loin. En plus, l’intérieur de la maison est sombre, la décoration plutôt vieillotte, il n’y a aucune âme dans cette maison et les colocataires ne sont pas présents donc il est difficile pour moi de me projeter. Tant pis, en route pour le second!

Le deuxième est située en plein CBD, parfait! Ouais…sauf que c’était sans compter sur les cafards logeant dans la cuisine et la “chambre” qui a été ajouté sur le balcon. NEXT…

Le troisième est également situé dans le CBD. En rentrant dans l’immeuble, j’ai l’impression d’être la seule européenne, je ne croise que des asiatiques. J’en viens même à me demander si je ne me suis pas tromper d’endroit. A peine entrée dans l’appartement, je préviens la jeune fille qu’il n’est pas la peine de me faire continuer la visite. En effet, il n’y a pas (ou plus) de salon. Enfin si, sauf qu’il a été utilisé pour inventer une chambre supplémentaire et y placer 3 japonais. Pour plus d’intimité, ils y l’ont entourés de paravents. C’est mort!

Mon dernier espoir de la journée repose sur la visite du 4ème bien, situé à Bondi Junction. La localisation me convient parfaitement, malheureusement il s’agit d’une maison avec 10 collocataires et seulement une salle de bains. Ca peut éventuellement fonctionner, à condition qu’il y a une vraie organisation et communication établie au sein de la maison. Malheureusement, ça n’a pas l’air d’être le cas. La cuisine et la salle de bain sont beaucoup trop sales.

Je suis découragée! Vais-je parvenir un jour à trouver un appartement correspondant à mes attentes et à mon budget? Je commence à perdre un peu espoir, et vivre en auberge de jeunesse ne me convient pas non plus. Peut-être que je ne suis pas faite pour l’aventure? Et si je m’étais trompée?